Boucle d'or

Boucle d’or était une toute petite fille aux cheveux bouclés et dorés, qui habitait avec sa maman une maisonnette près du bois.

Boucle d’or, lui avait dit sa maman, ne t’en va jamais seule au bois. On ne sait pas ce qui peut arriver, dans le bois, à une toute petite fille.

Un jour, comme elle se promenait au bord du bois, au bord seulement! Boucle d’or vit briller sous les arbres une jacinthe bleue. Elle fit trois pas dans le bois et la cueillit.

Un peu plus loin, elle vit une jacinthe blanche, plus belle encore que la bleue. Elle fit trois pas et la cueillit.

Et, un peu plus loin, elle vit tout un tapis de jacinthes bleues et de jacinthes blanches. Elle y courut et se mit à faire un gros bouquet.

Mais, quand elle voulut sortir du bois, tous les chemins étaient pareils. Elle en prit un au hasard et elle se perdit.

Elle marcha longtemps, longtemps....

À la fin, bien fatiguée, bien triste, elle allait se mettre à pleurer quand, soudain, elle aperçut a travers les arbres une très jolie maison.

Toute contente, Boucle d’or reprit courage et alla vers la maison.

La fenêtre était grande ouverte. Boucle d’or regarda par la fenêtre.

Et voici ce qu’elle vit: l’une à côté de l’autre, bien rangées, elle vit trois tables une grande table, une moyenne table et une toute petite table.

Et trois chaises devant la grande table, une grande chaise; devant la moyenne table, une moyenne chaise; devant la petite table, une toute petite chaise.

Et, sur chaque table, un bol de soupe: un grand bol sur la grande table; un moyen bol sur la moyenne table; un petit bol sur la toute petite table.

Boucle d’or trouva la maison très jolie et très confortable, sentit la soupe qui sentait bon, et entra.

Elle s’approcha de la grande table, mais oh ! comme la grande table était haute

Elle s’approcha de la moyenne table mais la moyenne table était encore trop haute.

Alors elle alla à la toute petite table, qui était tout à fait juste.

Boucle d’or voulut s’asseoir sur la grande chaise, mais voilà: la grande chaise était trop large.

Elle essaya la moyenne chaise, mais crac... la moyenne chaise n’avait pas l’air solide.

Enfin elle s’assit sur la toute petite chaise, et la toute petite chaise était tout à fait juste.

Elle goûta la soupe, mais, aïe comme la soupe du grand bol était brûlante!

Elle goûta la soupe du moyen bol, mais, pouah! elle était trop salée.

Enfin, elle goûta la soupe dans le tout petit bol, et elle était tout à fait à point.

Boucle d’or 1’avala jusqu’à la dernière goutte.


Boucle d’or se leva, ouvrit une porte, et voici ce qu’elle vit: elle vit, bien rangés, l’un à côté de l'autre, trois lits un grand lit, un moyen lit et un tout petit lit.

Elle essaya d’atteindre le grand lit, mais il était bien trop haut. Le moyen lit ? Peuh ! il était trop dur.

Enfin, elle grimpa dans le tout petit lit et il était tout à fait juste.


Cependant. les habitants de la jolie maison revinrent de promenade, et ils avaient très faim.

Ils entrèrent, et voilà : c’étaient trois ours un grand ours, un moyen ours et un tout petit ours.

Et tout de suite, le grand ours cria, d’une grande voix:
Quelqu’un a touché à ma grande chaise!

Et le moyen ours, d’une moyenne voix:
Quelqu’un a dérangé ma moyenne chaise!

Et le tout petit ours, d’une toute petite voix, dit
Quelqu’un s’est assis dans ma toute petite chaise.

Puis le grand ours regarda son bol et dit:
Quelqu’un a regardé ma soupe!

Et le moyen ours:
Quelqu’un a goûté à ma soupe!

Et le tout petit ours regarda son bol et se mit à pleurer:
Hi, hi, hi ! quelqu’un a mangé ma soupe!


Très en colère, les trois ours se mirent à chercher partout.

Le grand ours regarda son grand lit et dit:
Quelqu’un a touché à mon grand lit!

Et le moyen ours:
Quelqu’un est monté sur mon moyen lit!

Et le tout petit ours cria, de sa toute petite voix:
Oh ! voyez ! Il y a une toute petite fille dans mon tout petit lit.

À ce cri, Boucle d’or se réveilla et elle vit les trois ours devant elle.


D’un bond, elle sauta à bas du lit, et, d’un autre bond, par la fenêtre.

Les trois ours, qui n’étaient pas de méchants ours, n’essayèrent pas de la rattraper.

Mais le grand ours lui cria de sa grande voix:
Voilà ce qui arrive quand on n’écoute pas sa maman!

Et le moyen ours, de sa moyenne voix:
Tu as oublié ton bouquet de jacinthes, Boucle d’or!

Et le petit ours, de sa toute petite voix, eut la bonne idée de crier aussi
Prends le tout petit chemin à droite, petite fille, pour sortir du bois.

Boucle d’or prit le tout petit chemin à droite, et il conduisait bien vite hors du bois et juste à côté de sa maison.

Elle pensa: «Ce tout petit ours a été bien gentil. Et pourtant, je lui ai mangé sa soupe ! »

Texte : Rose Celli  --  Illustration : Gerda Muller
Publication : Père Castor - Flammation jeunesse

Retour à la page Histoires