Petit-Bon est amoureux


Petit-Bon est assis au bord de la rivière. Il se sent bizzare. Est-il heureux? Est-il triste? Il n'en sait rien.

Depuis une semaine, il marche comme dans un rêve, mais que lui arrive-t-il?
  Il rencontre Cochonnet.
Bonjour Petit-Bon, tu n'as pas l'air en forme!

Je ne sais pas ce qui se passe. J'ai envie de rire et en même temps, j'ai envie de pleurer.
Quelque chose fait Boum Boum, ici, dans ma poitrine.

C'est peut-être la grippe,
dit Cochonnet. Tu devrais rentrer chez toi et te mettre au lit.
Petit-Bon poursuit son chemin très préoccupé. Il s'arrête chez son ami le lièvre.
Je ne me sens pas très bien, lui dit-il.

Viens donc t'asseoir un moment, lui propose le lièvre.
Raconte-moi ce qui ne va pas, Petit-Bon.

Parfois j'ai chaud, parfois j'ai froid et quelque chose fait boum boum là, dans ma poitrine, explique Petit-Bon
Le lièvre réfléchit comme un vrai docteur. Je vois dit-il. C'est ton coeur! Le mien fait aussi boum boum.

Bien sûr, mais le mien bat plus vite que d'habitude. Il fait une-deux, une-deux, une-deux...

Le lièvre prend un gros livre dans sa bibliothèque.
Voyons voyons, battements de coeur accélérés, sensations de chaud et de froid... cela signifie que tu es amoureux.

Amoureux! Je suis amoureux! Chouette alors!
S'étonne Petit-Bon. Il s'élance d'un grand bond....
et il atterrit aux pieds de Cochonnet qui en tombe assis de surprise.

Hé bien, on dirait que tu vas mieux.

Oh oui!
dit Petit-Bon. Je vais même très bien! Figure-toi que je suis amoureux!

Quelle bonne nouvelle, et de qui es-tu amoureux? demande Cochonnet
Petit-Bon n'avait même pas eu le temps de se poser la question.

Je crois savoir, dit-il. Je suis amoureux de la plus douce, de la plus jolie, de la plus adorable des canes...

Impossible
, dit Cochonnet. Elle est blanche et tu es vert.
Mais Petit-Bon ne se laisse pas impressionner par ce détail.

Il ne sait pas écrire mais il dessine très bien. De retour chez lui, il fait un superbe dessin qu'il peint en bleu et en rouge. Il ajoute un peu de vert, sa couleur préférée.
Dès que le soir tombe, Petit-Bon sort discrètement de sa maison et va glisser son dessin sous la porte de Blanche la cane.

Son coeur bat à tout rompe.
Blanche est très heureuse de recevoir de si jolies fleurs. Mais qui a bien pu les lui offrir?

Les jours passent puis les semaines. Pauvre Petit-Bon! Il perd l'appétit, il perd le sommeil.

Comment faire comprende à blanche que je l'aime? se demande-t-il
Il faudrait que je réussisse quelque chose d'exceptionnel, un exploit que personne d'autre ne pourrait réaliser.
J'ai trouvé! Je vais battre le record du monde du saut en hauteur!

Ma cane bien aimée sera tellement surprise qu'elle tombera amoureuse de moi.
Petit-Bon commence aussitôt à s'entraîner. Il s'entraîne chaque jour pendant des heures et des heures.

Il saute de plus en plus haut, si haut qu'il touche presque les nuages. Personne au monde n'a jamais réussi des bonds aussi gigantesques.

Blanche, la cane, s'inquiète. Pourquoi Petit-Bon saute-t-il aussi haut? C'est dangereux, il va se faire mal.
Elle a raison... Vendredi à deux heure treize minute, c'est le drame.

En réalisant le plus haut bond de l'histoire, Petit-Bon perd l'équilibre et s'écrase au sol.
Elle se précipite à son secours. Petit-Bon est tout étourdi de sa chute mais bien content de voir sa cane..

Elle aide Petit-Bon à se relever et l'emmène chez elle. Ensuite, elle le soigne et le réconforte gentiment.
Tu aurais pu te tuer Petit-Bon, dit Blanche la cane. Tu m'as fait une de ces peurs, je t'aime beaucoup tu sais...

Petit-Bon trouve enfin le courage de parler. Moi aussi je t'aime bredouille-t'il en devenant vert foncé.
Dans sa poitrine son coeur fait boum boum boum plus fort et plus vite que jamais.
Depuis ce jour, Petit-Bon et Blanche la cane s'aiment tendrement.

Il est vert et elle est blanche. Mais qu'importe un si petit détail...

...quand on est heureux!

 

Retour à la page St-Valentin