Le travailleur forestier

Par un beau matin de printemps, Luc se rend à son nouvel emploi. Il est travailleur forestier. Il contemple l'immense forêt avec ses jumelles. C'est fantastique! Les arbres sont énormes et une légère brise fait danser les feuilles. Le soleil est à son zénith. Luc décide donc d'aller se promener sous les sapins et les érables.


Il marche sur le sentier en chantant un air joyeux. A sa grande surprise, il entend quelqu'un siffloter la même chanson que lui. "Mais qu'est-ce que c'est, se demande-t'il?" En prêtant bien l'oreille, il se rend compte que c'est un oiseau moqueur qui chante. Luc est intrigué par cet oiseau. Il sort donc du sentier et se met à la recherche de se fameux moqueur. Sans succès...

Luc est bien triste, surtout qu'il s'est rendu compte qu'il s'était égaré, perdu dans cette immense forêt. "Que faire, pense-t'il, c'est la première fois que je viens ici et je ne sais pas oú aller." "Pas de panique, se dit-il, reste calme."

Luc essaie de rebrousser chemin, mais il en est incapable. Après tout, dans une forêt, tous les arbres se ressemblent! Il ne désespère pas. Il marche, marche et marche encore. Au bout de trois heures, il n'en peut plus. Il s'assit au pied d'un splendide saule pleureur. Et il se met à pleurer et à se lamenter: "Je suis perdu, épuisé et j'ai faim..." Une petite boule de poils s'avance vers lui timidement. C'est un écureuil. Et il lui apporte une arachide! Peu de temps après, Luc est entouré d'écureuils. Ils lui ont tous emmené un petit quelque chose à grignoter: des noix, des mûres, etc. Notre ami mange à sa faim. Il aimerait bien prendre un petit écureuil dans ses mains pour le remercier mais ils sont tous déjà partis!

Luc se remet en route. La nuit va bientôt tomber. Il doit absolument retrouver le chemin du retour. Il grelotte, il a froid. Tout à coup, un ours le prend par le poignet. Cette fois-ci, il ne grelotte plus, il tremble de peur! L'ours l'entraîne dans sa caverne, le serre doucement dans ses bras et se met aussitôt à ronfler. Luc n'est plus effrayé, il s'endort dans les bras moelleux et chauds de ce gentil "nounours". A son réveil, il est seul dans la caverne. Il s'étire longuement et sort dehors. Une autre magnifique journée!

Perché sur un érable, Luc voit un très beau hibou. ll s'approche tout doucement de lui. En entendant ses pas, l'hibou ouvre ses grands yeux. "Hou, hou, hou, fait-il en se déplaçant d'arbres en arbres." Luc le suit. A son grand étonnement, il retrouve son poste de travail. Luc voulut remercier le hibou mais il était déjà parti...

 

 

Par Christine Tavares 20 ans.

 


Retour
Histoires des Amis